Résumé et mots-clés de l’article de Julien Strignano, « Des trompe-l’œil de Ramón Gómez de la Serna aux photographies de Chema Madoz : illustrations de récits brefs et d’aphorismes »

 

Julien Strignano,
« 
Des trompe-l’œil de Ramón Gómez de la Serna aux photographies de Chema Madoz : illustrations de récits brefs et d’aphorismes »

 

Résumé : Dans les Œuvres complètes de Ramón Gómez de la Serna, nous sommes en présence d’illustrations de l’auteur lui-même pour les textes issus de Gollerías (1946) et Trampantojos (1947). Sont-elles des trompe-l’œil ? L’écriture et l’illustration qui proviennent de la même main ramonienne, posent question. Les interrogations suscitées par ce mode d’expression artistique hybride ont également une portée contemporaine lorsque le photographe madrilène Chema Madoz propose, en 2009, d’illustrer des greguerías inédites de l’auteur.

Mots-clés : Texte-image, Illustrations, Ramón Gómez de la Serna, Photographie, Hybridité.

Abstract : Illustrations by the author himself from Gollerías (1946) and Trampantojos (1947) are visible in the Complete Works of Ramón Gómez de la Serna. Are they optical illusion? Writing and illustration, which come from the same Gómez de la Serna’s hand, are problematic. This hybrid mode has also a contemporary scope when the Madrid photographer Chema Madoz proposed, in 2009, to illustrate unpublished greguerías from the writer.

Keywords : Text and picture, Illustrations, Ramón Gómez de la Serna, Photography, Hybridity.