Résumé et mots-clés de l’article de Eugénie Péron-Douté, « L’autofiction, médium artistique interdisciplinaire. Étude de Preciado, Chevillard et Delaume »

 

Eugénie Péron-Douté,
« 
L’autofiction, médium artistique interdisciplinaire. Étude de Preciado, Chevillard et Delaume »

 

Résumé : Le lien entre littérature contemporaine et arts contemporains semble particulièrement fécond en étudiant l’autofiction. Tout d’abord genre littéraire, l’autofiction semble avoir dépassé ce seul cadre pour s’épanouir dans une relation symbiotique jumelant les nouvelles formes de littératures et de performances que nous renommons « néo-littérature » et « néo-performance ». L’étude de trois écrivains (Paul Beatriz Preciado, Éric Chevillard et Chloé Delaume) nous permet de mener à bien notre analyse. Cette pluralité (a contrario d’un cas isolé) nous permet de montrer la systématisation de ce lien s’épanouissant au sein de l’autofiction devenue un médium artistique interdisciplinaire.

Mots-clés : Autofiction, Littérature, Performance, Preciado, Chevillard, Delaume.

Abstract : Studying autofiction makes the link between contemporary literature and contemporary arts seem really fruitful. Being at first a literary genre, autofiction seems to have exceeded that pattern to blossom into a symbiotic relationship gathering new forms of literature and performance which we choose to call “neo literature” and “neo performance”. In order to complete successfully this analysis we will study works of Paul Beatriz Preciado, Éric Chevillard and Chloé Delaume. That very variety (instead of one single case study) allows us to show and underline the systematic characteristic of the link flourishing within the autofictional field which has become an interdisciplinary artistic medium.

Keywords : Autofiction, Literature, Performance, Preciado, Chevillard, Delaume.